Cerfacs Entrez dans le monde de la haute performance...

Découvrir le CERFACS

Le Cerfacs

Le Cerfacs est un centre de recherche fondamentale et appliquée, spécialisé dans la modélisation et la simulation numérique. Par ses moyens et savoir-faire en calcul haute performance, le Cerfacs traite des grands problèmes scientifiques et techniques de recherche publique et industrielle.

Les équipes du Cerfacs réunissent des physiciens, des mathématiciens appliqués, des analystes numériques, des informaticiens qui conçoivent et développent des méthodes et solutions logicielles innovantes répondant aux besoins des secteurs de l’aéronautique, du spatial, du climat, de l’énergie et de l’environnement.

Impliqué dans des projets d’envergure nationale et internationale, le Cerfacs travaille en forte interaction avec ses sept associés : Airbus Group, Cnes, EDF, Météo France, Onera, Safran et Total. Il a en outre noué des partenariats avec le CNRS (Unité de recherche associée), l’Irit (laboratoire commun), le CEA et l’Inria (accords de coopération).

 

 

Les dates clés

1987 Création du Groupement scientifique Cerfacs autour de 11 membres : Aérospatiale, Cnes, CNRS, INPT, Inria, Insa, Matra-Marconi Space, Direction de la Météorologie nationale, Onera, Région Midi-Pyrénées.
1988 Le Cerfacs se transforme en Groupement d'intérêt public
1996 Le Cerfacs devient société civile, autour de quatre structures associées : Aérospatiale, devenue EADS puis Airbus Group,  Cnes, Météo France et EDF.
1999 Création de l’Unité de recherche associée Cerfacs-CNRS, Sciences de l’Univers au Cerfacs (Ura 1875)Convention de collaboration avec le CEA dans le domaine des méthodes de calcul avancé
2004 Safran nouvel associé du Cerfacs
2006 Onera nouvel associé du Cerfacs
2008 Total nouvel associé du Cerfacs
2009 Création d’un laboratoire commun Inria/Cerfacs
2013 Accord de coopération Inria/Cerfacs
2015 Le dixième calculateur installé au Cerfacs depuis 1996 entre au 388° rang du top500 avec une puissance crête de 242 Tflop/s.

Les missions du Cerfacs

  • Développer des recherches scientifiques et techniques visant l'amélioration des méthodes de calcul avancé, incluant une meilleure prise en compte des processus physiques concernés, et la mise au point d'algorithmes performants pour les nouvelles architectures de calculateurs
  • Permettre l'accès, soit en propre, soit en mode partagé, aux calculateurs d'architecture nouvelle susceptibles d'apporter un gain significatif de performances
  • Transférer ces connaissances scientifiques et méthodes techniques, pour application, vers les grands secteurs industriels
  • Former des personnels hautement qualifiés et offrir une formation avancée pour les secteurs et domaines d'application retenus