Cerfacs Entrez dans le monde de la haute performance...

Le 6 juillet 2017 à 15h00

Soutenance de thèse: Majd DAROUKH – Effets de la distorsion sur le bruit tonal d'un turboréacteur moderne

Marie LABADENS |  Cerfacs, Salle de conférence Jean-Claude ANDRÉ |  

Résumé

Les objectifs en termes de réduction de la consommation et du bruit émis par les moteurs d'avions ont progressivement mené aux architectures à très grand taux de dilution (UHBR). Leur géométrie est caractérisée par une entrée d'air courte et par une réduction de l'espace entre la soufflante et les aubes du redresseur du flux secondaire (OGVs), entraînant alors une augmentation de l'inhomogénéité azimutale de l'écoulement au niveau de la soufflante. Cette inhomogénéité, appelée distorsion, pourrait impacter le bruit tonal généré par le module de la soufflante. Ce bruit est généralement supposé être dominé par le mécanisme d'interaction des sillages des pales de la soufflante avec les OGVs. En régime transsonique, le bruit de choc et le bruit de charge stationnaire deviennent également prépondérants. L'augmentation de la distorsion pourrait être à l'origine de nouvelles sources de bruit en interagissant avec les pales de la soufflante et l'objectif de cette thèse est d'évaluer leur contribution. Les effets de la distorsion sur les mécanismes de bruit déjà existants sont également analysés. Cette étude est réalisée à l'aide de simulations numériques des équations instationnaires de Navier-Stokes moyennées (URANS). Un module complet de fan est considéré sur 360 degrés et se compose d'un conduit d'entrée d'air, de la soufflante et des redresseurs des flux primaire et secondaire (IGVs/OGVs). Le redresseur du flux secondaire est typique des moteurs actuels avec un pylône intégré et deux entrées d'air différentes sont étudiées de manière à isoler les effets de la distorsion d'entrée d'air. La première est axisymétrique et ne produit donc pas de distorsion alors que la deuxième ne l'est pas et produit un niveau de distorsion typique de ceux attendus dans les moteurs UHBR. Une description et une quantification de la distorsion due à l'effet potentiel des OGVs et de celle due à l'asymétrie de l'entrée d'air sont proposées. Les effets de la distorsion sur l'aérodynamique sont mis en évidence avec notamment une modification importante des sillages des pales de la soufflante, des chocs et de la charge instationnaire exercée sur les différentes pales et aubes. Des prévisions acoustiques basées sur les approches directe et hybride sont réalisées et soulignent la contribution importante des sources localisées sur les pales de la soufflante sur le bruit amont. Le bruit aval reste dominé par les sources sur les OGVs mais est tout de même impacté par la distorsion d'entrée d'air via la modification des sillages.

Mots clés
Turboréacteur à double flux, Aéroacoustique, Bruit tonal de soufflante, Distorsion

Jury

M. ROGER                   Professeur, Ecole Centrale de Lyon,       rapporteur

S. GRACE                    Professeur, Boston University,                rapporteur

C. POLACSEK             Ingénieur, ONERA Châtillon,                   examinateur

S. PONCET                  Professeur, Université de Sherbrooke    examinateur

J.F. BOUSSUGE           Chercheur senior, CERFACS                examinateur

C. SENSIAU                 Ingénieur, Safran Aircraft Engines,        industriel invité

N. GOURDAIN              Professeur, ISAE,                                  directeur de thèse

S. MOREAU                 Professeur, Université de Sherbrooke,   co-directeur de thèse