Cerfacs Entrez dans le monde de la haute performance...

Soutenance de thèse : Benjamin MARTIN : « Méthodes numériques et conditions limites pour la simulation aux grandes échelles du couplage entre plusieurs composants d’une turbomachine

  Lundi 13 décembre 2021 à 14h00

  Thèses Cerfacs       CERFACS, Toulouse, Salle JCA    

Résumé :

La simulation aux grandes échelles (LES) de plusieurs composants d’une turbomachine est un outil présentant un grand potentiel pour étudier leur couplage et leurs performances dans une configuration réelle. Malheureusement, le coût de ce type de simulations est encore largement prohibitif pour être utilisées systématiquement dans la majorité des applications industrielles. Cette thèse présente donc plusieurs méthodes numériques pour réduire leur coût tout en conservant des résultats en adéquation avec les exigences de la LES. Le calcul des termes convectifs est un point crucial pour assurer la précision et la robustesse d’une LES. Après avoir décrit les schémas numériques de convection déjà disponibles dans le code AVBP, des améliorations et des optimisations sont proposées, en particulier pour améliorer leur comportement sur maillages non réguliers, utilisés pour la plupart des simulations industrielles. Le code AVBP est déjà utilisé en bureaux d’études chez Safran pour le dimensionnement de chambres de combustion modernes et son utilisation s’étend progressivement aux étages de turbomachines. Une amélioration de l’efficacité et de la robustesse du code permet donc d’avoir un impact direct sur son application en milieu industriel. Pour se faire, une nouvelle famille de schémas utilisant le formalisme de Petrov-Galerkin est introduite pour pallier aux problèmes de sensibilité des schémas existants, tout en permettant une montée en ordre. L’utilisation des méthodes de pas de temps local est aussi une option à considérer pour réduire le coût d’une simulation couplée. Une approche utilisant ce principe est validée sur des configurations académiques avant d’être appliquée à des configurations plus complexes pour démontrer ses gains potentiels. Enfin, pour reproduire le couplage entre plusieurs composants d’une turbomachine, l’utilisation de conditions limites plus réalistes peut également être envisagée. Ces nouvelles conditions limites issues de la décomposition modale d’une base de données enregistrée à l’interface chambre/turbine sont comparées à des conditions limites classiques dans le cas d’une simulation turbine isolée.

Jury :

Mario RICCHIUTO INRIA Rapporteur
Guillaume HOUZEAUX BSC Rapporteur
Marlène SANJOSÉ ETS Examinatrice
Franck NICOUD Université de Montpellier Examinateur
Nicolas GOURDAIN ISAE-SUPAERO Examinateur
Florent DUCHAINE

MIichaël RUDGYARD

CERFACS

CERFACS

Directeur

Invité

Laurent GICQUEL

Nicolas ODIER

CERFACS

CERFACS

Invité

Invité

 

L'AGENDA

Lundi

24

Juin

2024

Assimilation de données

Du lundi 24 juin 2024 au jeudi 27 juin 2024

  Formation    

Lundi

07

Octobre

2024

Apprentissage machine pour la science des données

Du lundi 7 octobre 2024 au jeudi 10 octobre 2024

  Formation    

Lundi

14

Octobre

2024

Bases théoriques pour la compréhension et l’analyse de Simulations aux Grandes Echelles compressibles

Du lundi 14 octobre 2024 au mercredi 16 octobre 2024

  Formation       Cerfacs, Toulouse, France    

CONSULTER L'AGENDA