Cerfacs Entrez dans le monde de la haute performance...

Soutenance de thèse: Pamphile ROY – ”Quantification des incertitudes pour des problèmes de dimensions élevées »

  Mardi 14 mai 2019 à 14h00

  Thèses Cerfacs       CERFACS, SALLE DE CONFÉRENCE J.-C. ANDRÉ     

Résumé

Les incertitudes font partie du monde qui nous entoure. Se limiter à une seule valeur nominale est bien souvent trop restrictif, et ce d’autant plus lorsqu’il est question de systèmes complexes. Comprendre la nature et l’impact de ces incertitudes est devenu un aspect important de tout travail d’ingénierie. D’un point de vue sociétal, les incertitudes jouent un rôle important dans les processus de décision. Les dernières recommandations de la Commission Européenne en matière d’analyses de risques appuient sur l’importance du traitement des incertitudes.

Afin de comprendre les incertitudes, une nouvelle discipline mathématique appelée la quantification des incertitudes a été créée. Ce domaine regroupe un large éventail de méthodes d’analyse statistique qui visent à lier des perturbations sur les paramètres d’entrée d’un système (plan d’expérience) à une quantité d’intérêt.

L’objectif de ce travail de thèse est de proposer des améliorations sur divers aspects méthodologiques de la quantification des incertitudes dans le cadre de simulation numérique coûteuse. Cela passe par une utilisation des méthodes existantes avec une approche multi-stratégie mais aussi la création de nouvelles méthodes.

Dans ce contexte, de nouvelles méthodes d’échantillonnage et de ré-échantillonnage ont été développées afin de mieux capturer la variabilité dans le cas d’un problème de grande dimension. Par ailleurs, de nouvelles méthodes de visualisation des incertitudes sont proposées dans le cas d’une grande dimension des paramètres d’entrée et d’une grande dimension de la quantité d’intérêt.

Les méthodes développées peuvent être utilisées dans divers domaines comme la modélisation hydraulique ou encore la modélisation aérodynamique. Leur apport est démontré sur des systèmes réalistes en faisant appel à des outils de mécanique des fluides numérique. Enfin, ces méthodes ne sont pas seulement utilisables dans le cadre de simulation numérique, mais elles peuvent être utilisées sur de réel dispositif expérimentaux.

Mots clés : Quantification d’incertitudes, Plan d’expériences, Grande dimension, Visualisation de données, Mécanique des fluides numérique

Jury

Andrea SALTELLI Professeur, Université de Bergen (Norvège) Rapporteur
Didier LUCOR Directeur de recherche (CNRS), LIMSI, Orsay (France) Rapporteur
Nicolas GOURDAIN Professeur, ISAE-Supaero, Toulouse (France) Examinateur
Bertrand IOOSS Ingénieur- chercheur Senior, EDF R&D, Chatou (France) Examinateur
Bénédicte CUENOT Chef de projet, CERFACS, Toulouse (France) Directrice de thèse
Jean-Christophe JOUHAUD Chercheur senior, CERFACS, Toulouse (France) Co directeur de thèse
Nicole GOUTAL Chercheuse senior, EDF R&D, Chatou (France) Membre invité
Sophie RICCI Chercheuse senior, CERFACS, Toulouse (France) Membre invité