Cerfacs Entrez dans le monde de la haute performance...

Soutenance de thèse : Thomas LIVEBARDON – Modélisation du bruit de combustion dans les turbines d’hélicoptères

  Vendredi 18 septembre 2015 à 14h00

  Thèses Cerfacs       Cerfacs - Conference room Jean-Claude André    

L’augmentation du trafic aérien à proximité des zones à forte densité démographique impose aux constructeurs aéronautiques de développer des appareils de plus en plus silencieux. Les systèmes propulsifs figurent parmi les principaux contributeurs du rayonnement acoustique des aéronefs. Plus particulièrement, il est admis que la chambre de combustion est responsable d’une génération acoustique large-bande et basse fréquence. Deux principaux mécanismes générateurs de bruit ont été identifié dans les moteurs d’avions dans les années 70. Le premier correspond à l’émission d’ondes acoustiques par le dégagement de chaleur instationnaire induit par la combustion turbulente au sein de la chambre, bruit qualifié de direct. Le second mécanisme est la génération acoustique dans les étages de turbine par l’accélération des fluctuations de températures et de vorticité crées par la flamme et l’écoulement turbulent dans la chambre, bruit qualifié d’indirect. Ces deux mécanismes ont été largement mis en évidence au travers de travaux académiques analytiques, expérimentaux et numériques. Par contre, l’importance du bruit de combustion sur des moteurs réels a été peu étudiée. Dans ce travail, une méthodologie de calcul basée sur des simulations aux grandes échelles de chambres de combustion couplées à une méthode analytique pour calculer le bruit de combustion dans une configuration réelle est évaluée. Cette chaîne de calcul nommée CONOCHAIN est comparée aux résultats expérimentaux analysés dans cette thèse et issus du projet TEENI (projet européen FP7) où un moteur complet TURBOMECA a été instrumenté pour identifier les sources de bruits large-bandes. Dans un premier temps, un secteur de la chambre TEENI est calculée à deux points de fonctionnements expérimentaux. Ensuite, la chambre annulaire complète est simulée au point de fonctionnement maximal pour évaluer l’apport du champ aérodynamique complet sur la prédiction du bruit. Enfin, les niveaux de bruits direct et indirect sont calculés, à partir des fluctuations extraites des précédentes simulations en sortie de brûleur, dans les étages de turbines et comparés aux données expérimentales.

Christophe BAILLY        Ecole Centrale de Lyon      Rapporteur
Carlo SCALO                Purdue University               Rapporteur
Stéphane MOREAU      Université de Sherbrooke  Examinateur
Alexis GIAUQUE           Ecole Centrale Lyon           Examinateur
Thierry POINSOT          IMFT  Toulouse                  Directeur de thèse
Eric BOUTY                  Turbomeca                         Co-encadrant de thèse

L'AGENDA

Lundi

17

Juin

2024

Colloque Sparse Days 2024

Du lundi 17 juin 2024 au mardi 18 juin 2024

  Cerfacs, Toulouse, France    

Mardi

18

Juin

2024

🎓 Soutenance de Thèse : Nicola DETOMASO

Mardi 18 juin 2024 à 14h00

  Thèses Cerfacs       Cerfacs, Toulouse, France    

Mercredi

19

Juin

2024

🎓Soutenance de Thèse : Jean-Jacques HOK

Mercredi 19 juin 2024 à 14h00

  Thèses Cerfacs       Cerfacs, Salle JCA, Toulouse, France    

CONSULTER L'AGENDA